Underconstruction!  
Skip Navigation LinksIstanbul - 2010 Français Transports et Visites Les Palais d'Istanbul Le Palais De Topkapi
Le Palais De Topkapi

L’ancien nom du palais était Saray-i Cedid. Il devient le Palais de Topkapi au 19e siècle d’après le nom d’une porte de la place forte. Sa construction a commencé à peu près  vingt ans après la prise d’Istanbul par le Sultan Mehmet II Fatih. Bien que l’édification du palais a été achevée en 1479, il connut de nombreux agrandissements et des modifications. Le palais possède une superficie d'environ 700 mètres-carrés. Il est entouré de grands et larges murs appelés “sur-i sultani” qui s’étendent de Ayasofya à Gulhane et de Gulhane à Sirkeci. Les remparts du palais vont de “Sepetciler Kasri” (Le Palais de Sepetciler) jusqu’à “Ahir Kapi”. Les murs sont composés de 28 tours. Après la construction en 1888 de la voie ferrée passant sur l’itinéraire du palais, une partie des murs se trouvant du côté du littoral ont été détruites et ainsi les chalets placés sur la rive ont été endommagés. 

Le Palais de Topkapi contient treize portes. La plupart de ces portes ont disparu aujourd'hui. La magnifique porte de Bab-i Humayun (Porte de L’Auguste ou Porte Impériale)  qui est la porte d’entrée du palais, est située du côté de la mer, en face de La Fontaine de Suthanahmet. La porte a tout d’abord  été construite à l’époque du règne du Sultan Mehmet II Fatih puis a de nombreuses fois été réparée. Cette porte toujours aussi resplendissante qu’autrefois, a connu beaucoup d’évenements historiques pendant l’histoire de L’Empire Ottoman. Elle s’ouvrait à la prière du matin pour se refermer à la prière du soir. Un épigraphe placé sur cette porte indique, la date de construction du monument qui est  1478 et le tughra (Monogromme des Sultans Ottomans) du Sultan Mehmet II. Sur une autre épigraphe, on prétend que ce monument a été reconstruit par le Sultan Abdülaziz en 1867.

À l’intérieur de Bab-i Humayun se trouve la première cour. Cette cour a été gravement endommagée après l’incendie du 19e siècle. Dans la cour, il y avait le “chalet de deavi” où la population déposait ses pétitions et ses plaintes. Autrefois, sur la droite de la porte, se situait  l’infirmerie du palais et les bureaux des employés du trésor public. En outre, derrière le mur à droite de la cour, il y a la partie où se trouve le four impérial et à gauche L’église Aya Irin.  L’hôtel de la monnaie de l’empire, aujourd’hui devenue un musée, est situé près de l'église. Au fond de la cour, à droite, il y a une fontaine appelée “cellât çeşmesi”et juste en face se trouve La Porte de Bab-us Selam (Porte du Salut)  qui s’ouvre sur la deuxième cour.

Bab-us Selam est la porte principale du palais.Cette porte, reconstruite par le sultan Murad est composée de deux tours. L’épigraphe se trouvant à l’extérieur de la porte indique “il n’y a pas de divin autre que dieu et le prophète Mohammed est son serveur et son envoyé”. Une indication se trouvant sur les battants de la porte en fer informe qu’elle a été réalisée à l'époque du règne de Soliman le magnifique. En passant par la porte de Bab-us Selam, des platanes qui ombrent des siècles se reposent dans la première cour. Depuis cette porte, il y a cinq voies différentes qui mènent à la cuisine impériale, au Bab-us Saadet (Porte de la Félicité), au Divan (Le Conseil), au Harem et à l’écurie de palais.

Pendant L’époque de L’Empire Ottoman, Le Divan était la chambre dans laquelle se discutait les problèmes politiques. La première salle du divan, aussi connue sous le nom de “kubbealti” (sous la coupole), était l’endroit principal où se faisait les entrevues, la deuxième salle était le lieu où l’on transcrivait les réunions et dans la troisième salle se trouvait le “defterhane”où était répetoriées les transcriptions des réunions.   Le harem comptait environs 300 chambres telles que les chambres destinées à l’épouse, aux concubines et à la mère du sultan et le “selamlik” (quartier réservé aux hommes)  qui abritait la salle des invités (kabul odalari). La tour de justice est une autre structure qui se trouve dans Le Harem. Dans la deuxième cour on aperçoit deux colonnes datant, d’après les fouilles archéologique de 1959, du 5e et 6e siècle. On ne sait pas exactement pourquoi ces ruines appartenant à l’époque byzantine se trouve ici. La cuisine impériale a été gravement endommagée après l’incendie du palais de Topkapi en 1574. Sur la demande du sultan Murad III, L’Architècte Sinan a reconstruit la cuisine en l’agrandissant. Le portail de Bab-us Saadet est situé dans la deuxième cour et s’ouvre sur la troisième cour.

Dans la troisième cour, il y a La Chambre des Audiances ou Chambre des Pétitions (Arz Odası) où Le Sultan recevait les vizirs après les réunions. Cette chambre avait été structurée pendant le règne du Sultan Mehmet II Le Conquérant. Elle a été détruite puis reconstruite par Selim 1er. L'école impériale qui etait en quelque sorte une école de politique, encercle La Chambre des Audiances. Elle occupe un assez large espace dans la troisième cour. Les étudiants étaient formés pour occuper des hautes responsabilités au sein de l’appareil étatique Ottoman. Cette école a été édifiée à l’époque du Sultan Mehmet II Le Conquérant. Dans le système de “devchirmé” (un système de recrutement consistant à réquisitionner des adolescents sur les population Chrétiennes des territoires nouvellement conquis), on donnait beaucoup d’ importance aux étudiants Chrétiens de plus de dix ans, d’origine Ottomane. Dans la troisième cour, se trouve une galerie où est exposé le gilet du Prophète Mohammed, Hırka-i Serif, qui avait été apporté à Istanbul par le Sultan Selim 1er, avec tous les objets appartenant au Prophète Mohammed appelés emanet-i mukkades. Vers le centre de la troisième cour se situe La Bibliothèque de Ahmet III structurée en 1719, puis un autre édifice, La Mosquée de L’école Impériale appelée, La Mosquée des Agas ( Agalar Camisi). À côté de la mosquée il y a la chambre nommée « Has Odası » destinée aux bons étudiants de l’école. 

Depuis les deux  galeries où sont éxposé des montres et des objets miniatures  on a accès à la quatrième cour. Dans la quatrième cour se trouve des Chalets tels que Le Chalet de Sofa, Le Chalet de Revan, Le Chalet de Bagdad et ainsi que La Chambre de Circoncision (Sunnet) et La Chambre de Hekimbasi. Le Chalet de Revan a été construit en 1634 par le Sultan Murad IV, en l’honneur de la prise de Erevan, des Perses. L’intérieur du chalet est totalement revêtu de faïence d’Iznik. Les portes de placards sont nacrées. Le chalet de Bagdad est un autre édifice, construit par Murad IV le 25 décembre 1638 après la prise de Bagdad. La chambre de circoncision  a été construite par le sultan Ibrahim 1er dit Ibrahim Le Fou, en 1641. Depuis plus de deux cents ant, les chehzades (princes) Ottomans se faisaient circoncire dans cette chambre. Le baldaquin en bronze dit Chalet de Iftariye situé au coin de la terrasse, est un autre monument construit par Ibrahim 1er en 1640.
La toute dernière construction construite dans Le Palais de Topkapi est Le Chalet de Mecidiye. Il a été construit par Abdulmecit 1er en 1840. Le chalet a une vue donnant sur La Corne d’Or, La Mer Marmara et Le Bosphore.

Le Palais de Topkapi a été transformé en un musée qui révèle aux visiteurs, toute la longue histoire, la culture, le prestige, la splendeur et la richesse de l’ère ottomane.

 


Hazırlayan: System Account 
Skip navigation links
Les Bains (Hammam) Historiques
Les Bazars Historiques
Les Bibliothèques
Les Complexes Religieux et Les Mosquées
Les Fontaines Historiques
Les îles
Les Musées
Les Palais d'Istanbul
Le Palais De Topkapi
Le Palais De Ciragan
Le Palais De Beylerbeyi
Le Palais De Dolmabahce
Le Palais De Tekfur
Les Pavillons
Les Ponts
Les Synaqogues et Les Eglises
Les Tours



 
Bu site İstanbul Büyükşehir Belediyesi tarafından hazırlanmış olup, İstanbul hakkında ulaşabileceğiniz bilgi ve belgelerle donatılmıştır...
Copyright - 2009