Underconstruction!  
Skip Navigation LinksIstanbul - 2010 Français Exploration de la ville Istanbul, vue d’ensemble
Istanbul, vue d’ensemble

Les mers et les terres qui ornent Istanbul ont divisées sa géographie en 4 parties.  Sur les bords de la Corne d’Or se trouvent  le vieux Istanbul et Galata, sur les rivages du Bosphore sont situées des zones résidentielles unies qui autrefois chacune de ces zones étaient des villages.    Les agglomérations qui s’étendent tout au long de la plus petite mer du monde, la mer Marmara, montrent la grandeur de la ville.   La vieille ville, entourée de remparts de 22 km,  repose sur les 7 collines  d’une péninsule en forme de triangle.  Vous êtes à Byzantion, la Nouvelle ou la Deuxième Rome, Constantinople ou encore dans la ville historique qui a été évoquée par les noms de Polis en latin.   Les remparts de Marmara et de la Corne d’Or ont en partie disparu avec le temps, cependant les remparts principaux du coté de la terre qui ont été en partie protégés, ont pu arriver jusqu'à nos jours.

Sur le coté large Ouest de la péninsule, on aperçoit  les remparts de terre, sur ses deux cotés il y a les remparts face à la mer et sur le point final Est, le rivage du Palais de Topkapi.   C’est le premier, le plus large et le plus long des 7 collines.   Le palais, à l'aspect d'une ville incorporée dans une autre ville, est un splendide complexe et musée dans lequel sont exposées  d’importantes œuvres d’art de grandes valeurs.  L’église de la Sainte Irène  qui est un endroit unique pour les jours de festival et le Musée Archéologique qui est également unique en  genre et important se trouvent dans la première cour du palais.   Le musée de la Sainte Sophie qui est la 8ème merveille du monde, la Mosquée Bleue dont la beauté est aussi impressionnante que sa célébrité, l’Hippodrome de Rome et la Citerne basilique sont situés sur la surface plate de la première colline.  

La deuxième colline est l’emplacement du plus ancien « Grand Bazar ».   La Mosquée de Nuruosmaniye, la colonne de Çemberlitaş qui est un cadeau en l'honneur de la ville qui a été la capitale de l’empire Romain, se trouvent également sur cette colline.  Sur la troisième colline on aperçoit la Mosquée Süleymaniye, sur la quatrième les Mosquées de Fatih et entre ces deux collines, s'allonge l’aqueduc datant de l’Empire Romain.  La Mosquée de Şehzade et la Mairie d’Istanbul se trouvent également à cet endroit.  Les citernes à ciel ouvert datant de l’empire romain qui subvenaient aux besoins en eau de la population de la ville se trouvent sur les autres collines plus hautes.  La Mosquée du Sultan Selim est située sur la cinquième et l’Eglise  de Saint-Sauveur-In-Chora sur la côte de la sixième colline. 
Les routes qui passent par les côtes de ces collines en commençant de la place de la Sainte Sophie jusqu’aux portes des remparts en se ramifiant, sont les itinéraires de l’Empire Romain.  Les remparts de terre délimitant la partie ouest, fortifiés en trois rangs sont les plus beaux modèles de l’architecture militaire de l’empire romain.  Les remparts s’étendent du nord c’est à dire d’Eyüp jusqu'à la Corne d’Or.  La mosquée de Sultan Eyüp qui a donné son nom au quartier, est la première mosquée à avoir été construite dans la ville.

La Corne d’Or est un golfe étroit en forme de corne, de 8 kilomètres de long,  La splendide et remarquable silhouette  d’Istanbul peut se contempler à partir des fameux bateaux d’Istanbul qui débarquent des rivages anatoliens et de l’entrée de la Corne d’Or.   La Corne d’Or est aujourd’hui plus propre que jamais, elle a retrouvé ses poissons puis est entourée par de splendide parcs et jardins.  Le Patriarcat Orthodoxe et la petite Eglise Bulgare sont liés au rivage d’en face par l’intermédiaire du pont de Galata.   Le nouveau musée de la famille Koç situé à cet endroit est composé de divers objets.  Un parc constitué de maquettes des splendides œuvres monumentales de Turquie a été ouvert en 2003 près de la Corne d’Or.

Galata et sa prolongation Beyoğlu (Pera) ont un aspect différent de l'ancienne ville.  La tour de Galata qui est le symbole de ce quartier est composé de rues en pente qui mènent à Beyoğlu et d'une architecture européenne de 100 ans qui porte en elle les particularités de l’époque à laquelle elle a été structurée.   Tünel, le deuxième plus ancien  métro d'Europe détient encore aujourd’hui le titre de « métro le plus court » du monde.  Le bout extérieur de Tünel est le commencement de la Rue d’Istiklal.  Cette rue qui est seulement ouvert aux piétons et où les anciens tramways sont de nouveaux en activité, est entourés de bâtiments attribués aux consulats après la déclaration de la république et qui étaient autrefois des ambassades.  

Le Musée de la Littérature Ottomane ou la Littérature Divan se trouve à Tünel, Beyoğlu dans la belle structure de Khanqah Mevlevi (18ème  siècle).  Au milieu de cette rue on aperçoit le fameux Lycée de Galatasaray et en face les restaurants authentiques et pittoresques de « Çiçek Pasajı » et ainsi que le marché aux poissons et aux légumes.  La Rue de Istiklal qui mène à la Place de Taksim en passant par ses cinémas, théâtres, cafés, restaurants et divers lieux de divertissement, a retrouvé son ambiance d’autrefois, active et animée, toujours inondée de foule aussi bien de jour comme de nuit.  Le magnifique monument qui symbolise la Guerre d’Indépendance Turque, Atatürk et ses compagnons, orne la Place de Taksim.  La station principal du nouveau métro se situe sous la place et le Centre Culturelle Atatürk est placé au nord.

Les hôtels 5 étoiles Hyatt et ıntercontinental sont dans le parc de Taksim.  L’Hôtel Hilton Istanbul qui est le tout premier hôtel de cette classe a avoir été construit en Turquie (1955), est encore aujourd’hui le meilleur et le plus célèbre des hôtels.   La Maison de Radio, le Musée Militaire d’Istanbul qui est l’un des plus prospères en son genre, le Palais des Congrès de Lütfü Kırdar et ainsi que le Théâtre à Ciel Ouvert se trouvent également aux alentours.  Plus au Nord, il y a les quartiers toujours animés de Nişantaşı et Şişli où sont alignées des petites boutiques et où il y a de nombreuses galeries d’art et de peintures.  Beaucoup plus au nord, il y a les quartiers d'Etiler et l'Avenue de Büyükdere où s'élance des centres commerciaux modernes qui fournissent aux Istanbuliotes et à ses visiteurs divers occasions.   Les hauts bâtiments construits dans ces environs ont ajouté à la silhouette de la ville un différent aspect.

La plus belle œuvre de l’Histoire de l’Art, la Mosquée Süleymaniye située sur le Pont de Galata qui vient d’être restauré est à déguster pleinement.   La mosquée Valide ou de la Sultane Mère et le Marché aux Epices sont situés de l’autre côté du pont.  A l’époque, ce marché avait été conçu pour les vendeurs d’épices, aujourd’hui, avec ses 100 boutiques, il est le deuxième endroit le plus grand et le plus animé de la ville.    Outre que les magasins originaux, il y a des magasins de fruits secs et des magasins où l’on y vend divers produits. A la sortie on aperçoit les poissonniers, les vendeurs de fruits et les fleuristes.  A partir des quais près du pont, on a accès au rivage anatolien, à Üsküdar et Kadiköy, au Bosphore ou encore aux îles des Princes par l’intermédiaire des ferrys.   Vous pouvez déguster tout en contemplant le beau paysage d’Istanbul, le poisson grillé sur les barques flottantes et servi par des vendeurs en costume de l’époque, dans du pain et avec des oignons et des épices (balık-ekmek), il faut dire que ce plat a été sujet de beaucoup de poèmes et de chansons.    Avec son éblouissante architecture la Gare de Sirkeci qui vit dans la mélancolie des jours heureux de l’Orient Express, va retrouver son éclat d’autrefois avec le Projet de Marmaray qui est sur le point de s’achever.    Le Kiosque des Vanniers (Sepetçiler Kasrı) situé dans cette région est aujourd’hui un centre de presse international, la pente de Bab-ı Ali située devant la Gare de Sirkeci et menant à la préfecture d’Istanbul est une avenue historique.

Le quai qui se trouve entre Tophane et le Pont de Galata est seulement attribué  aux bateaux touristiques.  Les voyages commencent au mois d'avril et continuent jusqu'à fin octobre, période a laquelle des milliers de touristes débarquent à Istanbul. Le bâtiment de Tophane a été rénové en tant que galerie d'art.  Un peu plus loin de ce quartier, on peut distinguer le Palais et la Mosquée de Dolmabahçe ornant le rivage du Bosphore comme des boites à bijoux.  Sur la côte derrière le palais s’élance l'hôtel Swiss à 5 étoiles.   A l’ouest, on peut voir les beautés du Palais de Topkapi et de la Sainte Sophie et ainsi que les splendeurs des collines d’Üsküdar et de Çamlıca.

Les formes ondulées du Bosphores s’étendent jusqu'à la Mer Noire et sa longueur de 30 kilomètres ne peut se voir que par un avion. A chaque coin de cap du rivage on peut distinguer des beaux paysages de lac. Les rivages décorés de palais, mosquées et de villas et ainsi que les côtes et les collines garnies, sont couverts de verdures qui se reflètent dans la mer.  Les anciens Châteaux et les 2 ponts suspendus sont les témoins de ces beautés naturelles.  Les mouettes blanches poursuivent les bateaux blancs.  Tandis que les yachts, les bateaux navigue dans la mer avec grâce, les gros navires citernes qui ressemblent à des fantômes noirs, avec leur cargaison dangereuse de pétrole qu’ils emmènent de la Mer Noires essayent durement de traverser comme un pipeline ses eaux uniques. 



Les parties nord du Bosphore dont les eaux s'amusent avec les scintillements la nuit, sont plutôt couvertes de verdure.  Beykoz, une commune située sur le rivage anatolien est célèbre pour ses couleurs naturelles bleues et vertes reflétant en harmonie.  Les monuments historiques tels que Onçeşmeler (les dix fontaines), la Mosquée de Beykoz, le Bosquet de Beykoz, le Parc de Beykoz, le Hammam de Beykoz, la Pépinière de Beykoz et ainsi que les maisons historiques en bois qui ornent les ruelles, valent la peine d’être évoqués parmi toutes ces splendeurs.  D’autre part, le Château Anatolien (Anadolu Hisarı), le Palais de Küçüksu, le Château de Yoros (Yoros Kalesi) situé dans le quartier de Anadolu Kavağı et la Tombe du Prophète Yusa ayant vécu à l’époque de Musa Aleyhisselam, se trouvent également à Beykoz.   Les quartiers tels que Istinye, Yeniköy, Tarabya et Sariyer situés sur l'autre rivage de Beykoz, sont des endroits où il y fait bon vivre.

Üsküdar, la dernière station des routes en provenance de l’Asie, est un quartier historique développé.   Üsküdar, le point le plus court pour passé au continent européen est embelli par de belles mosquées.  Les côtes qui mènent sur les collines de Çamlıca, sont couvertes de séquoias et sont pleines d'anciens et de nouveaux cimetières ; la colline du Grand Çamlıca (Büyük Çamlıca Tepesi) est un lieu de détente dans un parc qui a une vue sur toute la ville.  On arrive à Kadiköy en contemplant avec admiration le long de la route près du rivage, la belle Tour de la Princesse et les œuvres de la péninsule d’Istanbul.   La Caserne de Selimiye, plus connue sous le nom de l’Hôpital de Florence Nightingale en occident, qui est le plus grand ancien bâtiment de la ville, le Lycée de Haydarpaşa qui est aujourd’hui utilisé en tant qu’université et la Gare de Haydarpaşa au style architectural Prusse sont des structures caractéristiques de cette région.  Tout le long du rivage s’étendent les complexes de port de commerce de la ville.

On dit que Kadiköy est soi disant la première zone résidentielle des alentours.  C’est un quartier paisible, célèbre pour son typique centre commercial, la belle baie de Moda, le Parc et les marinas de Fenerbahçe et ainsi que pour l'Avenue moderne de Bagdad (Bağdat Caddesi).  Une partie de ses anciens chalets et villas avec jardin ont disparu après les travaux publics effectués au centre ville. Il y a aujourd’hui les plus grands magasins modernes de la ville. 

Les Iles des Princes sont l’un des endroits qui conservent leur particularité d’être encore rustiques de nos jours.  L’accès aux Iles a été accéléré par les hydroptères, cependant le seul transport pouvant s’utiliser sur ces iles est le phaéton.   Les villas et les beaux jardins soigneux se trouvent près des quais. C'est devenu une tendance d'aller se promener et visiter ces iles couvertes de bois de pin, au printemps et en été, cependant elles deviennent désertiques pendant l'hiver.  Elles sont d’une beauté différente à chaque saison.  Les gens vont aux îles en fin de semaine pour y pique-niquer et pour y nager. C'est également l'un des endroits préférés des propriétaires de yacht.


Skip navigation links
L'Histoire
Istanbul Capitale Culturelle Européenne 2010
Istanbul, vue d’ensemble
Istanbul, ville sécuritaire…
L'emplacement



 
Bu site İstanbul Büyükşehir Belediyesi tarafından hazırlanmış olup, İstanbul hakkında ulaşabileceğiniz bilgi ve belgelerle donatılmıştır...
Copyright - 2009